INFORMATIONS IMPORTANTES
Vous êtes ici : Accueil / Savate bâton défense

Savate bâton défense

  La Savate Défense est une discipline d'auto-défense. Elle est aussi appelée "savate bâton défense" (son nom fédéral) ou encore juste "la défense".
   
Historique : Elle est la forme originelle de la "savate", quand les "bourgeois" allaient dans les salles d'armes parisiennes pour apprendre avec Michel Pisseux et consort des techniques pour se défendre face aux "Apaches" des Buttes Chaumont armés d'escogriffe. A l'époque les enseignants étaient des maîtres d'armes qui pratiquaient l'escrime, la boxe, la lutte parisienne et le bâton français. Maître Charlemont n'avait pas encore codifié ce qui allait devenir une pratique sportive issue d'un art de la rue.
 
Mais quel est le lien avec la savate boxe française ?
 
Même si elle s'appuie sur les coups de savate boxe française ainsi que la Lutte parisienne (des prises et des clés permettant de neutraliser un adversaire, ainsi que des coups de pied et de poing interdits en compétition de savate) ; la savate défense a intégré au fur et à mesure des années des techniques d'étranglement, de soumission, de percussions etc. qui se retrouvent dans d'autres pratiques martiales.     Cette pratique est en perpétuelle évolution, cherchant toujours l'efficacité (une des valeurs de sa fédération d'appartenance). La commission savate bâton défense, actuellement présidée par José Pinheiro, propose des évolutions tous les ans. Des prises au sol sont également autorisées. Toutes les techniques sont codifiées et elle est une discipline associée de la fédération française de savate boxe française (FFSBF & D.A). Elle s'appuie aussi sur l'art du déplacement qui est la "marque" de fabrique de la savate boxe française dans les sports de combat. Elle a aussi pour principe de respecter la loi sur légitime défense française. Si toutes les techniques sont autorisées, elles le sont si elles s'inscrivent dans le cadre de la réglementation française.  
 
L'enseignement repose sur la notion de "partenaire d'entraînement", "partenaire d'agression" et des mises en situation scénarisées, avec éventuellement une tenue "d'atténuateur d'impacts". On recherche un certain réalisme lors des situations "d'agression". Pendant les stages, il n'est pas rare de se retrouver en extérieur, dans des bâtiments autres que des salles de sport, des parkings, la rue, etc. Les pratiquants expérimentent leurs réactions face à des personnes armées, sous l'effet de stupéfiants ou d'alcool (en simulation bien sûr). Les pratiquants apprennent aussi à utiliser le bâton à poignée (tonfa) d'où le nom de savate bâton défense.  
 
Intégrez la Team Mirabelle de Laneuveville !
 
Cette année, deux créneaux de savate défense seront mis en place chaque semaine :  
  • les lundis de 19h30 à 21h (Dojo de la Madeleine) pour un cours 100% féminin
  • les jeudis de 19h à 21h (Gymnase Absalon) pour un entrainement mixte !
    

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page